PAEM - Programme Pêche Côtière
 
Home
LRF-logo
Numéro 21 - Décembre 2016
LRFVF_Title

Éditeur et coordonnateur du réseau: Tom Graham, PO Box 235, Honolulu, HI 96809 USA. Tél./fax: +1 (808) 625 8755

Production: Communauté du Pacifique, Division Ressources marines, Section information, B.P. D5, 98848 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie Fax: (687) 263818.

Produit avec le concours financier de l'Australie, de la France, du programme d'aide néo-zélandais et de l'Union européenne.


Note de l'éditeur

Près de cinq années se sont écoulées depuis la parution de notre dernier numéro. C’est un bien long silence. Pourtant, si l’on s’intéresse aux ressources marines vivantes, ce ne sont pas les activités qui manquent dans la région. La pêche d’espèces d'aquarium reste une filière dynamique dans une douzaine de pays océaniens; la pêche de poissons de bouche vivants, elle, est en général plus fluctuante mais elle se pratique dans plusieurs régions du Pacifique.

Ce long silence s’explique tout simplement par un manque de contributions, signe évident d’un manque d’intérêt. Le présent numéro pourrait donc bien être le dernier. S’il est vrai que cette perspective ne me réjouit guère, je suis néanmoins ravi de vous présenter ici un tout dernier numéro que je trouve particulièrement bien ficelé. Les articles que vous y lirez portent aussi bien sur les poissons de bouche vivants que sur les espèces d’aquarium. On y parle, entre autres, de la chaîne de commercialisation, du pêcheur au consommateur. En somme, conformément à l’esprit de ce bulletin, l’éventail de sujets et de thématiques traités est vaste, allant des politiques commerciales aux techniques de laboratoire.

Dans le premier article, Gregg Yan s’intéresse au commerce international de poissons d’aquariophilie et recommande à cet égard de privilégier les espèces résistantes et de préférer les produits d’élevage aux organismes issus du milieu naturel. Dans le deuxième article, Nicole Herz et ses collègues braquent les projecteurs sur l’un des problèmes soulevés par Gregg Yan, à savoir la pratique généralisée de la pêche au cyanure et ses conséquences désastreuses. Ils y expliquent combien il est difficile de mettre au point une méthode rentable permettant de déterminer, en examinant les poissons vivants, si ceux-ci ont été capturés à l’aide de cyanure.

La deuxième contribution de Gregg Yan traite de la place démesurée de la saumonée léopard dans le commerce régional de poissons de récif vivants destinés à la consommation, notamment aux Philippines. L’auteur y envisage le passage du commerce de poissons capturés en milieu naturel ou de juvéniles prélevés à l’état sauvage puis grossis, au commerce fondé sur la mariculture en cycle complet. Les deux derniers articles sont consacrés au napoléon, véritable pilier de ce bulletin depuis des années. Le premier nous vient d’un rapport rédigé par Robert Gillett il y a six ans. Toujours d’actualité, cet article recense des solutions pratiques pour améliorer le suivi et la gestion de l’espèce et met l’accent sur les pays d’origine et leurs divers objectifs de gestion. Dans le dernier article, extrait d’un rapport récemment publié sur le commerce du napoléon vers et via Hong Kong, Joyce Wu et Yvonne Sadovy de Mitcheson révèlent que, douze ans après que l’espèce a été inscrite à l’annexe II de la CITES, les systèmes de documentation et de suivi du commerce du napoléon restent largement perfectibles. Des pistes de réflexion sont proposées pour permettre à Hong Kong et à la Chine continentale de renforcer le suivi des activités commerciales et d’assurer un meilleur respect des lois en vigueur dans les pays exportateurs et importateurs.

Je suis convaincu que les contributions parues dans ce bulletin au cours des vingt dernières années ont aidé à améliorer la gestion de la pêche d’exportation d’espèces récifales vivantes dans la région et le commerce au sens large. Dans le cas des produits d’aquariophilie, nombreux sont les pays qui affichent une pêche d’exportation florissante depuis longtemps. Bien que des problèmes subsistent, j’ai le sentiment que le principal enjeu aujourd’hui est de réduire les dommages causés à l’environnement et de gagner en efficacité afin que les acteurs de la filière puissent retirer des bénéfices plus substantiels d’un bout à l’autre de la chaîne. S’agissant des poissons de bouche vivants, reste, pour certains, la question plus fondamentale de savoir si la pêche d’exportation est viable. Il y a vingt ans, Bob Johannes, dont les activités sont à l’origine du présent bulletin et qui en a été l’éditeur durant les six premières années, a ouvert la voie à un déferlement d’études stratégiques et de travaux de recherche en posant la question suivante : la pêche de poissons de récif vivants destinés à la consommation peut-elle être pérennisée, et si oui, comment ? Certains pays océaniens ont répondu à la première question en interdisant l’exportation de poissons de bouche vivants. D’autres étudient encore la possibilité de développer durablement la filière. Dans un cas comme dans l’autre, les travaux considérables menés en amont des contributions de ce bulletin ont favorisé la prise de décisions en connaissance de cause. Et puisque bien des pays et des régions s’échinent toujours à rechercher des solutions pour gérer au mieux le commerce d’organismes récifaux vivants, il ne fait aucun doute pour moi que le fruit des vingt années d’existence de ce bulletin continuera d’être mis à profit pendant quelque temps.

Tom Graham


Sommaire

Il faut sauver Nemo – Réduire les taux de mortalité des poissons d’aquariophilie prélevés en milieu naturel
(pdf: 618 KB)
La chromatographie liquide à haute performance dans la détection du thiocyanate chez les poissons de récif capturés à l’aide de cyanure : application pratique en conditions réelles
Herz N., Ferse S., Alfiansah Y.R., Kunzmann A. (pdf: 530 KB)
Aquaculture marine de la saumonée léopard : vers la pleine maîtrise du cycle d’élevage des mérous
Yan G. (pdf: 408 KB)
Suivi et gestion des ressources en napoléon (Cheilinus undulatus)
Gillett R.E. (pdf: 238 KB)
Le commerce du napoléon vers et via Hong Kong
Wu J., Sadovy de Mitcheson Y. (pdf: 328 KB)
Publications choisies
(pdf: 96 KB)
Nouvelles et événements
(pdf: 108 KB)


Téléchargez la publication complète:

Ressources marines et commercialisation n°21 (pdf: )


Les opinions exprimées dans ce bulletin appartiennent à leurs auteurs et
ne reflètent pas nécessairement 
celles de la Communauté du Pacifique
 
   Accueil CPS | Copyright © SPC 2019