PAEM - Programme Pêche Côtière
 
Home PUBLICATIONS Lettre d'info & Bulletins HINA, Les femmes et la pêche
HINA, les femmes et la pêche - Bulletin d'information n°16
WIF20
Numéro 16 - Avril 2008

Hina_cover

pdf
pdf:

Coordinatrice: Veikila Vuki, Marine Laboratory, University of Guam, UOG Station, PO Box 5214, Mangilao, Guam 96913.

Production: Cellule information halieutique, CPS, BP D5, 98848 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie. Fax +687 263818.

Preparé avec le soutien financier de l'Australie, la France et la Nouvelle-Zélande.


Éditorial

Bienvenue au lecteur de ce nouveau numéro du bulletin d’information HINA, les femmes et la pêche. Cette fois, nous faisons la lumière sur les rôle respectifs des hommes et des femmes dans la pêche côtière, les activité halieutiques des femmes de communautés urbaines et rurales, ainsi que la place des femmes dans le développement.

Nous commençons par deux articles consacrés aux problèmes d’égalité des hommes et des femmes. Mecki Kronen et Aliti Vunisea évoquent les rôles respectifs des hommes et des femmes dans la pêche côtière dans 17 États et Territoires insulaires océaniens. Les conditions de participation des femmes à la pêche ont évolué : les femmes ont désormais recours au transport par bateaux à moteur, pêchent la nuit, tirent des revenus de la pêche et plongent pour pêcher invertébrés ou poissons. Les femmes sont en outre généralement chargées de la transformation et du transport des poissons et invertébrés jusqu’au marché local, ainsi que de leur vente à des acheteurs, des agents ou des intermédiaires. La participation des femmes aux activités de commercialisation doit être également prise en considération par les responsables de la gestion halieutique. Aliti Vunisea traite aussi de l’influence des institutions sur les rôles des hommes et des femmes dans le Pacifique. Qu’elles soient traditionnelles, culturelles, religieuses ou commerciales, les institutions exercent une énorme influence sur la division du travail selon le sexe dans les sociétés océaniennes.

Les deux rapports de recherche publiés dans le présent bulletin concernent la pêcherie d’Anadara. Dans le premier, Lilian Fay-Sauni, Veikila Vuki, Samasoni Sauni et Temakei Tebano comparent la participation des femmes à la pêche d’Anadara, dans les zones urbanisées de Kiribati et des Îles Fidji. Ils soulignent l’importance de la récolte d’Anadara dans l’atténuation de la pauvreté dans les zones urbaines de Tarawa et Suva. Le deuxième rapport sur la pêche d’Anadara repose sur une étude de cas, conduite par Alifereti Tawake, Veikila Vuki et Bill Aalbersberg, concernant le rôle de la pêche d’Anadara comme moyen de subsistance pour une communauté rurale de Fidji.

Dans un court article, Johann Bell montre que le poisson continue d’être l’un des piliers de la sécurité alimentaire en Océanie. Dans son article, Amanda Vincent souligne la nécessité d’investir dans des programmes financés par des microcrédits. L’octroi de microcrédits à des femmes de communautés pauvres pratiquant la pêche côtière contribuera certainement aux efforts de conservation et à la prévention de la surpêche. Ce programme doit absolument être promu dans les pays océaniens, afin de donner aux femmes les moyens d’être autonomes, d’atténuer la pauvreté et de soutenir les efforts de conservation dans la région.

Un réseau de conservation, la PIMPAC (Pacific Islands Marine Protected Area Community, Communauté des aires marines protégées d’Océanie), a été mis en place il y a deux ans. En décrivant ses activités récentes, Meghan Gombos rend compte des difficultés particulières rencontrées dans la gestion des aires marines protégées océaniennes, et du rôle que la PIMPAC joue dans la recherche de solutions.

Naina Pierri et Man Yu Chang évoquent les luttes acharnées que les femmes ont dû mener au Brésil. De courageuses pêcheuses brésiliennes se sont mobilisées pour créer leur propre association nationale. Il leur a fallu trois ans pour y parvenir, mais grâce à leurs efforts, ces femmes ont pu définir leurs priorités et les faire connaître.

Ramya Rajagopalan révèle les nombreux obstacles rencontrés par les femmes qui récoltent des algues dans le golf de Mannar, en Inde. Ces femmes ont des perspectives d’avenir incertaines, et elles luttent pour continuer d’accéder au seul moyen de subsistance qu’elles aient jamais connu.

Le présent numéro du bulletin traite de la condition des femmes qui pratiquent la pêche et de leur contribution à la subsistance du ménage. Tout commentaire sur les articles publiés dans ces pages est le bienvenu. Je vous encourage à  nous soumettre des articles sur les femmes et la pêche en milieu communautaire dans votre pays ou votre région.

Veikila Vuki

 


Sommaire

Une réalité à multiples facettes : réflexions sur la division du travail aux Tonga
Malm T. (pdf: 288 KB)
Aider les communautés côtières océaniennes à trouver de nouveaux moyens de subsistance et de nouvelles sources de revenus
Veitayaki J., Tawake A., Fong S., Meo S. (pdf: 251 KB)
Aspects monétaires et non-monétaires de la pêche artisanale dans les pays insulaires océaniens
Kronen M. (pdf: 136 KB)
La collecte des crabes de terre sur l'Île Christmas
Kronen M. (pdf: 68 KB)
La pêche comme moyen de subsistance à Nauru
Vunisea A. (pdf: 144 KB)
L'évolution de la participation des femmes au secteur de la pêche dans les États et Territoires insulaires océaniens
Vunisea A. (pdf: 47 KB)
Pêche de loisir : les femmes jouent un rôle déterminant dans la gestion des zones lagonaires
Brown J. (pdf: 57 KB)
La CPS nomme une nouvelle rédactrice en chef du bulletin HINA, les femmes et la pêche
Anon. (pdf: 65 KB)

Publications complète:

HINA #16 pdf:


 

 
   Accueil CPS | Copyright © SPC 2019