PAEM - Programme Pêche Côtière
 
BdMLogo

Numéro 24 - Décembre 2006

BDMVF_Title

pdf
pdf:


Rédacteur en chef:
Chantal Conand, Université de La Réunion, Laboratoire de biologie marine, 97715 Saint-Denis Cedex, La Réunion, France. Fax: +262 938166

Production:
Section information, Division Ressources marines, CPS, B.P. D5, 98848 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie Fax: (687) 263818.

Produit avec le concours financier de l'Australie, la France et la Nouvelle-Zélande.


Éditorial

Le dernier numéro de notre bulletin a été publié il y a environ sept mois, mais comme vous le découvrirez au fil des pages, nous avons reçu suffisamment d’informations nouvelles pour vous livrer un numéro d’une grande richesse.

Hearn inaugure le bulletin avec un article contenant des informations de référence sur les holothuries Stichopus horrens des Galápagos. À la suite d’un effondrement des populations de Isostichopus fuscus dans la réserve marine des Galápagos, les pêcheurs ciblent à présent Stichopus horrens, victime de la pêche illégale depuis 2004. Il est à espérer que, si la pêche de cette espèce vient à être légalisée, les informations de référence recueillies dans cet article soient exploitées pour en assurer une gestion durable.

Nous mettons ensuite le cap sur le Proche-Orient. Dar et Ahmad nous livrent en effet un article sur le comportement alimentaire sélectif de trois holothuries vivant dans les eaux peu profondes de la mer Rouge, Holothuria atra, H. hawaiiensis et Bohadschia vitiensis, et sur leur rôle écologique dans le remaniement des sédiments. Par ailleurs, Tehranifard et al. étudient le cycle de reproduction de Stichopus herrmanni sur l’île de Kish, en Iran, et nous font part de leurs conclusions.

Comme nous l’avons montré dans de précédents numéros de ce bulletin, l’aquaculture des holothuries est bien développée dans certaines parties du globe, telles que la Chine. Toutefois, elle n’en est qu’à ses premiers balbutiements dans la région du Pacifique. Dans l’est de l’Australie, Ivy et Giraspy travaillent dans la seule exploitation commerciale d’élevage d’holothuries de l’ensemble de la région du Pacifique tropical. Ils évaluent la faisabilité d’un élevage massif en écloserie de l’holothurie de sable Holothuria scabra versicolor. Conscients du fait que le développement de l’aquaculture des holothuries aboutira probablement à l’introduction de nouvelles maladies, Yasoda et al. abordent la possibilité d’utiliser des probiotiques pour faire face aux pathogènes tout en respectant l’environnement.

Lavitra et al. évaluent l’abondance des larves d’échinodermes, dont les larves d’holothuries, dans le lagon du Grand Récif de Toliara au sud ouest de Madagascar. Les auteurs ont prélevé plus de 9 000 larves d’échinodermes, ce qui a permis de mettre en évidence des variations saisonnières en fonction des différents stades larvaires. Les larves d’holothuries étant mal connues, cet article constitue une contribution utile à la littérature scientifique.

Si les tailles minimales réglementaires des holothuries vivantes sont souvent utilisées comme outil de gestion, il peut être extrêmement difficile d’effectuer les mesures. Laboy-Nieves et Conde ont mis au point une nouvelle méthode consistant à immerger les individus dans de l’eau de mer froide (à environ 8 °C) afin d’obtenir une contraction maximale en moins de 10 secondes.

Après la publication par la CPS de fiches d’identification des holothuries avant et après traitement (axées sur 22 espèces à forte valeur marchande dans le Pacifique occidental), il a été jugé nécessaire d’élaborer un guide qui exposerait les principales espèces présentant un intérêt commercial dans les autres régions du monde. Ainsi, Toral, de la Fondation Charles Darwin (Galápagos), a lancé un projet de préparation d’un tel guide avec la collaboration et le concours financier de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui se chargera de la publication. Ce projet constitue l’occasion rêvée de rassembler les informations disponibles sur la biologie, l’écologie, la transformation et les débouchés commerciaux des holothuries, y compris des photographies et des descriptions des espèces présentant un intérêt commercial aux différentes étapes du traitement.

Nous continuons de publier des observations de la reproduction des holothuries dans leur milieu naturel. Il s’agira cette fois de descriptions venues de la Méditerranée et de l’océan Indien, plus précisément de la Réunion. Comme à l’accoutumée, vous pourrez lire notre section “Résumés et publications”.

Pour rappel, le présent numéro ainsi que les bulletins précédents sont disponibles en format PDF sur le site Web de la CPS: http://coastfish.spc.int/indexf. Les quelque 600 articles et notices bibliographiques publiés à ce jour dans notre bulletin peuvent faire l’objet d’une recherche par titre, auteur(s), nom scientifique, région ou pays dans la base de données constituée par la Section Information halieutique de la CPS, laquelle peut être consultée sur le site Web de la CPS à l’adresse suivante: http://coastfish.spc.int/news/search_bdm.asp.

Enfin, j’attire l’attention des auteurs sur les nouvelles consignes à l’intention des auteurs et des réviseurs, publiées par la Section Information halieutique de la CPS (http://coastfish.spc.int/news/SIG-instructions.pdf). Nous recevons aujourd’hui un nombre tel d’articles que nous ne pouvons tous les publier dans un numéro de 50 à 60 pages. Cet “engouement” peut partiellement s’expliquer par deux facteurs. D’une part, les stocks d’holothuries ont récemment connu une expansion (et souvent un effondrement) dans de nombreuses régions du monde, ce qui en fait une question brûlante de la gestion de cette ressource, et à notre connaissance, le bulletin La Bêche-de-mer est la seule publication entièrement consacrée à ce sujet. D’autre part, la longévité du bulletin et son excellente qualité amènent les auteurs à proposer spontanément leurs articles.

Cependant, cet engouement pour notre bulletin présente un inconvénient. Les ressources humaines et financières nécessaires à la publication de deux volumineux numéros par an (et La Bêche-de-mer est l’un des sept bulletins d’information publiés par la Section Information halieutique de la CPS) sont considérables. Par conséquent, nous devons trouver un moyen de réduire cette nouvelle charge de travail. Ainsi, nous n’accepterons désormais que les articles qui requièrent un travail minimal de révision et d’édition de la langue française et qui sont rédigés conformément aux consignes publiées par la CPS. Si vous souhaitez soumettre un article à notre bulletin et que votre langue maternelle est autre que le français, nous vous recommandons vivement de faire appel aux services d’un rédacteur-correcteur de langue française qui révisera votre travail avant son envoi. Si cela est impossible ou peu pratique, nous vous suggérons de demander à un collègue francophone de relire votre manuscrit avant de le soumettre. Ainsi, vous vous assurerez que votre article sera pris en compte.

La Bêche-de-mer vient de fêter son dix-septième anniversaire et nous devons faire en sorte que le bulletin vogue sans difficulté jusqu’à son vingtième anniversaire, et bien au-delà. Je suis convaincue que vous nous aiderez à atteindre cet objectif.

Chantal Conand

 

 

 

 

Sommaire

Informations de référence sur les stocks de Stichopus horrens sur l'île de Santa Cruz, archipel des Galápagos, avant le début de la pêche illégale
Hearn A., Pinillos F. (pdf: 356 KB)
Le comportement alimentaire sélectif et le rôle écologique des holothuries vivant dans les eaux peu profondes de la Mer Rouge
Dar M.A., Ahmad H.O. (pdf: 369 KB)
Cycle de reproduction de Stichopus herrmanni... Île de Kish (Iran)
Tehranifard A., Uryan S., Vosoghi G., Fatemy S.M., Nikoyan A. (pdf: 363 KB)
Dans le Queensland (Australie), élaboration de techniques de production en écloserie à grande échelle de Holothuria scabra var. versicolor (Conand, 1986), espèce très prisée sur les marchés
Ivy G., Giraspy D.A.B. (pdf: 256 KB)
Abondance saisonnière des larves d'holothuries du grand récif de Toliara (Madagascar)
Lavitra T., Vaïtilingon D., Rasolofonirina R., Eeckhaut I. (pdf: 147 KB)
Nouvelle approche pour mesurer Holothuria mexicana et Isostichopus badionotus aux fins d'évaluations de stocks
Laboy-Nieves E.N., Conde J.E. (pdf: 188 KB)
Les probiotiques et l'élevage d'holothuries
Yasoda H.N., Chi Z., Ling Z.K. (pdf: 112 KB)
Fiches techniques et guide d'identification relatifs aux espèces d'holothuries d'intérêt commercial
Toral-Granda M.V. (pdf: 84 KB)
Observation de la ponte d'Holothuria tubulosa en milieu naturel
Moosleitner H. (pdf: 177 KB)
Observation de la ponte de Bohadschia vitiensis en milieu naturel
Gaudron S. (pdf: 165 KB)


Publication complète:

 

La Bêche de mer n°24 (pdf: )


 
   Accueil CPS | Copyright © SPC 2019