PAEM - Programme Pêche Côtière
 
Home PUBLICATIONS Lettre d'info & Bulletins HINA, Les femmes et la pêche
HINA, les femmes et la pêche - Bulletin d'information n°14
wif14
Numéro 14 - Janvier 2005

Hina_cover

pdf
pdf:

Coordinatrice: Veikila Vuki, Marine Laboratory, University of Guam, UOG Station, PO Box 5214, Mangilao, Guam 96913.

Production: Cellule information halieutique, CPS, BP D5, 98848 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie. Fax +687 263818.

Preparé avec le soutien financier de l'Australie, la France et la Nouvelle-Zélande.


Éditorial

Dans ce numéro, nous nous penchons sur divers aspects du rôle que jouent les femmes dans le secteur de la pêche, notamment en ce qui concerne les activités commerciales, la manutention et la transformation du poisson, le transport maritime, et le travail auprès des enfants dans les pêcheries villageoises. À Fidji, comme dans d’autres pays insulaires océaniens, les femmes délaissent de plus en plus les tâches qui leur sont traditionnellement réservées dans le domaine de la pêche pour entreprendre des activités commerciales et de valorisation des produits de la pêche, et créer de petites entreprises. Ces activités de commercialisation permettent aux femmes de trouver des acheteurs et d’établir des réseaux destinés à faciliter la vente de leurs produits. Elles sont toutefois appelées à se conformer à leurs obligations et aux attentes traditionnelles, tout en répondant aux exigences de l’économie de marché moderne. Dans de nombreux cas, elles mènent de front quotidiennement deux ou trois activités différentes, qu’il s’agisse de la pêche, de la transformation et de la vente des produits de la pêche, et de leurs tâches ménagères.

Au cours des deux dernières décennies, le degré de participation des femmes aux activités publiques de planification et de développement de la pêche n’a guère augmenté. La faible reconnaissance du rôle des femmes dans le secteur de la pêche ou de leur contribution majeure à la subsistance des populations côtières s’explique, en partie, par la non-rémunération de leurs activités halieutiques. Le manque de données et l’absence d’une évaluation adéquate de la valeur économique de la pêche vivrière font que ces activités ne figurent pas dans la plupart des statistiques officielles. En outre, les activités économiques à petite échelle que mènent les femmes ne sont pas perçues comme des entreprises indépendantes ; elles sont plutôt considérées comme faisant partie des tâches quotidiennes qu’elles doivent accomplir pour subvenir aux besoins de leur famille.

Dans son article, Mecki Kronen met en lumière le rôle crucial que jouent les enfants en matière de pêche communautaire. Les enfants accompagnent leur mère ou les anciens du village à la pêche, et trop peu d’attention est accordée à leurs efforts, ainsi qu’à leur contribution aux activités familiales de pêche et de ramassage. L’article illustre également la nature dynamique de la pêche communautaire, et montre comment la pêche vivrière fait appel à la participation de divers usagers.

L’article sur Tokelau présente un exemple de pêche communautaire traditionnelle. L’inati est une activité de pêche organisée régulièrement pour faire en sorte que toutes les familles aient suffisamment à manger. Elle coïncide également avec la présence de visiteurs dans les îles, et constitue un exemple de stratégie utilisée par différentes communautés pour remplir leurs obligations communes. Les pratiques coutumières sont monnaie courante dans les États et Territoires océaniens et, si certaines ont été modifiées et d’autres perdues, celles qui demeurent font l’objet d’une véritable vénération.

Les deux articles issus de la conférence de l’Organisation maritime internationale (OMI) tenue au Samoa à la fin 2003 font état des nouveaux domaines ouverts aux femmes. Dans le secteur maritime, elles peuvent être présentes dans un large éventail de domaines, notamment la sécurité maritime, les opérations maritimes et aériennes de recherche et sauvetage, la protection de l’environnement marin contre la pollution provenant des navires, et les douanes et l’immigration. Pour les femmes, travailler dans un port est difficile mais non impossible. Les nouvelles venues sont confrontées à de nombreux défis, en particulier lorsqu’elles travaillent à bord de navires ; toutefois, les participantes à la réunion ont fait part de leurs expériences en indiquant que les membres d’équipage sont toujours disposés à aider. Ces expériences montrent de manière convaincante que des débouchés existent pour les femmes dans le transport maritime.

L’article de Tony Chamberlain sur la formation à la manutention et à la transformation du poisson aux Tonga souligne l’importance de former les femmes dans les nouveaux domaines d’intérêt et de travail. Dans de nombreux pays insulaires océaniens, les femmes participent de plus en plus à l’industrie de la transformation et à la création d’entreprises familiales ; il est donc opportun qu’elles reçoivent une formation sur les techniques de manutention.

Chandrika soulève certaines préoccupations au sujet de la participation des femmes aux pêcheries asiatiques, lesquelles sont non seulement pertinentes mais cruciales pour les Océaniennes pratiquant la pêche. Au nombre de celles-ci, mentionnons le manque de statistiques précises sur le rôle des femmes dans les pêcheries des pays en développement, la nécessité d’effectuer des études de marché pour faciliter la compréhension du rôle que jouent les femmes dans la commercialisation du poisson, et les problèmes auxquels sont confrontées les femmes, notamment en ce qui concerne le transport, l’accès aux installations commerciales et l’obtention de crédit. Ce numéro attire l’attention sur les défis inhérents à la participation des femmes à ces secteurs. L’une des priorités est la création de liens entre les femmes prenant part aux différents aspects du secteur de la pêche ou du transport maritime.

Veikila Vuki

 


Sommaire

Les défis de la commercialisation des produits de la mer à Fidji
Vunisea A. (pdf: 298 KB)
Alu toutai - Na laki qoli... Plaisir ou travail : la participation des enfants scolarisés à la pêche vivrière aux Tonga et aux Îles Fidji
Kronen M. (pdf: 280 KB)
Inati : la pêche communautaire à Tokelau
Vunisea A. (pdf: 186 KB)
Séminaire régional océanien organisé par l'Organisation maritime internationale : le rôle des femmes dans le secteur maritime - perspectives et défis
Streeter M. (pdf: 113 KB)
Les femmes dans le secteur maritime
Narbutas J. (pdf: 138 KB)
Formation à la manipulation du poisson aux Tonga
Chamberlain T. (pdf: 81 KB)
L'impact des processus de développement et de mondialisation de la pêche sur les femmes dans les communautés de pêcheurs en Asie
Sharma C. (pdf: 63 KB)


Publications complète:

HINA #14 pdf:


 

 
   Accueil CPS | Copyright © SPC 2019