Programme Pêche Côtière
 
BdMLogo

Numéro 21 - Juin 2005

BDMVF_Title

pdf
pdf:


Rédacteur en chef:
Chantal Conand, Université de La Réunion, Laboratoire de biologie marine, 97715 Saint-Denis Cedex, La Réunion, France. Fax: +262 938166

Production:
Section information, Division Ressources marines, CPS, B.P. D5, 98848 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie Fax: (687) 263818.

Produit avec le concours financier de l'Australie, la France et la Nouvelle-Zélande.


Éditorial

C’est avec grand plaisir que je vous présente le numéro 21 du bulletin d’information de la CPS La bêche-de-mer.

Les actes et les recommandations de l’atelier Advances in Sea Cucumber Aquaculture and Management (Progrès dans l’élevage et la gestion des holothuries) sont désormais disponibles ; on peut se les procurer en écrivant à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou en passant commande auprès de Steven Simpson Books, Melton Street, GB - Melton Constable NR24 2DB, Angleterre, www.stevensimpsonbooks.com).

Dans ce numéro sont présentés plusieurs articles originaux sur la pêche des concombres de mer. L’exploitation commerciale aux Îles Salomon d’une espèce relativement rare, Thelenota rubralineata, est présentée par Kinch, qui explique comment les pêcheurs se tournent vers d’autres espèces quand celles habituellement prélevées sont surexploitées.

Après six ans d’exploitation commerciale licite ininterrompue, la pêcherie d’holoturies des Galapagos (Isostichopus fuscus), qui a fait l’objet d’études et d’un suivi adéquat, montre des signes d’épuisement. Cet exemple, présenté par Toral-Granda, témoigne de l’intérêt que l’on porte aujourd’hui aux problèmes de surexploitation.

La pêche des concombres de mer à Madagascar est désormais étudiée selon différentes perspectives (voir également la rubrique Résumés). McVean et al. décrivent la pêche traditionnelle duconcombre de mer dans le sud-ouest de Madagascar à partir d’une étude de cas réalisée en 2002 dans deux villages.

Aux Seychelles, la pêche des holoturies a connu une expansion rapide au cours des sept à huit dernières années. Aumeeruddy et Skewes présentent une évaluation des ressources en cours qui portesur l’examen des populations d’holoturies. Les résultats de ces travauxpermettront d’élaborer un plan de gestion de la pêche.

Dans sa deuxième contribution à ce Bulletin d’information, Pouget présente la distribution et l’abondance de la principale espèce deconcombre de mer de Mayotte, l’une des Îles Comores.

Les réponses aux différents questionnaires — sur la ponte en milieu naturel, la reproduction asexuée et les juvéniles — ont montré lapertinence et l’utilité de ces questions pour les communautés. Nous souhaitons remercier ici les personnes qui y ont répondu.Compte tenu de la rareté relative des informations provenant d’observations directes de juvéniles d’holothuries en milieu naturel, Shiell a fait publier un questionnaire dans le numéro 19 de ce bulletin. Il résume ici différentes informations fournies par DB James. On espère que des réponses continueront de nous parvenir, car elles favoriseront une meilleure compréhension de ce stade capital de la vie des concombres de mer.

Desurmont, qui contribue régulièrement à la section “Observations de pontes en milieu naturel” présente des observations sur une ponte massive incluant — au même endroit et au même moment — de nombreux spécimens de Bohadschia vitiensis et un spécimen isolé de Holothuria scabra versicolor.

Après une brève synthèse des réponses concernant la surexploitation, un nouveau questionnaire sur la surexploitation et la gestion est proposé à nos lecteurs par Uthicke et Conand qui espèrent susciter une bonne réponse locale.

Giraspy et Ivy examinent la première écloserie commerciale d’holothuries d’Australie ; elle est entrée officiellement en service en mai 2003 et elle est maintenant pleinement opérationnelle.

Friedman rend compte d’une visite à l’écloserie d’holoturies de Tarawa (Kiribati). Malgré l’interruption des financements extérieurs du projet en 2001, l’équipe locale poursuit le travail, avec plusieurs pontes réussies d’holothuries blanches à mamelles (Holothuria fuscogilva).

Tous les numéros de ce bulletin sont disponibles sur le site Internet de la CPS, en versions anglaise et française, à l’adresse suivante :http://coastfish.spc.int/News/BDMVF/Labdm.htm.

Le Muséum d’histoire naturelle de Suède est en train de reconstruire son site Web, ce qui entraîne des modifications temporaires de l’URL. Voici la nouvelle adresse du portail Echinoderm : http://www2.nrm.se/ev/echinoderms/echinoportal.html.en 

Chantal Conand

 

 

 

 

Sommaire

L'exploitation commerciale de Thelenota rubralineata aux Îles Salomon
Kinch J. (pdf: 180 KB)
Requiem pour les populations de concombres de mer des Galapagos ?
Toral-Granda M.V. (pdf: 171 KB)
Cas de surexploitation locale de la bêche-de-mer : résumé préliminaire et demande d'information
Uthicke S., Conand C. (pdf: 129 KB)
La pêche traditionnelle de l'holothurie dans le sud-ouest de Madagascar : une étude de cas réalisée sur deux villages en 2002
McVean A.R., Hemery G., Walker R.C.J., Ralisaona B.L.R., Fanning E. (pdf: 123 KB)
Évaluation des populations d'holothuries des Seychelles
Aumeeruddy R., Skewes T. (pdf: 102 KB)
Abondance et distribution des holothuries présentes sur les platiers des récifs frangeants de Grande Terre à Mayotte (Océan Indien)
Pouget A. (pdf: 241 KB)
Informations sur les juvéniles d'holothuries fournies par D.B. James
Shiell G. (pdf: 75 KB)
Observations de pontes de Bohadschia vitiensis et Holothuria scabra versicolor en milieu naturel
Desurmont A. (pdf: 137 KB)
Le projet commercial d'élevage et de mariculture d'holothuries à Hervey Bay, au Queensland : une première pour l'Australie
Giraspy D.A.B., Ivy G. (pdf: 147 KB)
L'holothurie blanche à mamelles à l'écloserie d'holothuries de Kiribati : Poursuite de la production par les agents locaux
Friedman K., Tekanene M. (pdf: 225 KB)


Publication complète:

 

La Bêche de mer n°21 (pdf: )


 
   Accueil CPS | Copyright © SPC 2019