PAEM - Programme Pêche Côtière
 
Home PUBLICATIONS Lettre d'info & Bulletins Lettre d'information sur les pêches
fishnews_vf

Numéro138 (Mai/Août 2012)


Produite par :
La Cellule information halieutique, CPS, BP D5, 98848 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie. Fax : (687) 26 38 18.

Produite avec le soutien financier de l'Australie, la France et la Nouvelle-Zélande.

Éditorial

La notion de solutions alternatives de subsistance peut être appréhendée assez différemment par les pêcheurs, selon que l’on se trouve en Océanie ou dans d’autres régions du monde. Comme Sharp et Blanc, puis Adams, l’expliquent dans leurs articles sur la pêche artisanale (p. 6 et p. 37), il ne s’agit pas d’une « activité de dernier ressort », source de subsistance pour les habitants des îles du Pacifique. Dans la plupart de ces îles, les pêcheurs ne font pas partie des populations les plus pauvres. Ce sont au contraire souvent des spécialistes ayant hérité de droits leur conférant un statut respecté.

Par conséquent, si l’on souhaite réduire la pression de pêche exercée sur les ressources des récifs et des côtes, on peut difficilement demander à un pêcheur de devenir artisan, jardinier ou employé d’hôtel. Même l’aquaculture est probablement plus séduisante pour les agriculteurs ou les entrepreneurs que pour les pêcheurs océaniens. En parlant d’aquaculture, ne manquez pas les articles sur l’élevage de la langouste en Nouvelle-Calédonie (p. 21) et la production de Platax à Tahiti (p. 23).

Il faut proposer aux pêcheurs de nouvelles activités économiques en lien avec les pêcheries, qu’il s’agisse d’activités où les compétences de pêche sont reconnues et appréciées — telles que les activités de guide de pêche sportive pour les touristes — ou de la capture d’espèces qui ne sont pas (encore) sous pression.

Le calmar diamant et d’autres calmars « géants » pourraient faire l’objet de cette pêche alternative. Une expédition de pêche d’exploration a eu lieu au large de la Nouvelle-Calédonie en août 2012. Imaginez l’excitation des participants quand les premières lignes descendues à 500 m de profondeur sont remontées avec plusieurs calmars diamants de près de 20 kg (voir article en p. 2).

La transition vers cette nouvelle ressource ne concerne pas tous les artisans pêcheurs. Dans un premier temps, les marchés du calmar diamant, ou calmar chipiloua, seront probablement exclusivement locaux, car leur valeur sur le marché mondial est actuellement trop faible pour en envisager l’exportation hors des îles du Pacifique. Il s’agit en outre d’une ressource saisonnière et relativement fragile. Il faudra donc la gérer avec précaution, probablement en en limitant l’accès. Mais il pourrait s’agir d’une possibilité supplémentaire de diversification, tout comme la pêche de petites espèces pélagiques à l’aide d’un bagan ou d’espèces pélagiques plus grandes à l’aide de dispositifs de concentration du poisson (DCP).

Même pour les pêcheries artisanales, les nouvelles opportunités semblent majoritairement se dessiner loin des récifs et des zones côtières.

Aymeric Desurmont

Spécialiste de l'information halieutique


fishnews138_cover

Maîtres de pêche en pleine discussion !
Le Japonais Ryoichi Kawasaki fait part de son expérience de la pêche du calmar diamant à William Sokimi, des Fidji

Image : Manu Ducrocq, Zonéco

 

 


 

Sommaire

ACTIVITÉS DE LA CPS

  • Pêche exploratoire du calmar en Nouvelle-Calédonie… les diamants étaient au rendez-vous ! (pdf: )

  • Améliorer les connaissances biologiques sur le vivaneau profond dans le Pacifique (pdf: )

  • Pour des pêcheries artisanales durables (pdf: )

  • Projet SciCoFish de la CPS : soutenir la gestion des pêcheries récifales en améliorant la collecte de données scientifiques (pdf: )

  • Élaboration d’un nouveau module LearnFishID pour les espèces d’holothuries (pdf: )

  • Une nouvelle tablette sous-marine facilite le travail d’enquête (pdf: )

  • Cours de formation des autorités compétentes à l’inspection des produits de la pêche (pdf: )

  • Comment prévenir la déprédation par les dauphins du poisson pêché à la traîne (pdf: )

  • De nouveaux DCP mouillés dans quatre îles du Pacifique (pdf: )

NOUVELLES DE LA RÉGION ET D'AILLEURS

  • Collecte et grossissement de langoustes juvéniles en Nouvelle-Calédonie : une réalité ! (pdf: )

  • Producteur de Platax à Tahiti, les défis et les objectifs ! (pdf: )

  • À la pêche – Pêcheries récifales de Nauru : état des lieux (pdf: )

  • Mettre fin aux cycles en dents de scie – L’holothurie : une pêche lucrative ? (pdf: )

  • Les États-Unis et les îles du Pacifique signent un traité sur le thon assorti d’une enveloppe de 630 millions de dollars américains (pdf: )
  • Nouvelles des pêcheries thonières (pdf: )

ARTICLES DE FOND

  • Pêche à la langouste fourchette sur l’île d’Aneityum, à Vanuatu, et conseils de gestion
    par K. Pakoa, R. Kakub et T. Nimtiac (pdf: )

  • Caractéristiques des pêcheries artisanales océaniennes
    par T. Adams (pdf: )

  • Halte au gaspillage et au rejet : mieux utiliser les déchets de poisson en Océanie
    par M. Sharp et C. Mariojouls (pdf: )


Publication complète:  

Lettre d'information sur les pêches n°138 (pdf: )


 

 
   Accueil CPS | Copyright © SPC 2019