PAEM - Programme Pêche Côtière
 
seasafety_logo
Numéro 6 - Novembre 2011
seasafety_vf_title

pdf
pdf:


Coordonnateur du bulletin: Steve Beverly, Consultant.

Préparé par la Cellule information halieutique de la CPS, avec le soutien financier de l'Australie, la France et la Nouvelle-Zélande..

Éditorial

Dans la nuit du 14 avril 1912, le plus gros paquebot de luxe de l’époque, l’insubmersible RMS Titanic, heurte un iceberg dans l’Atlantique Nord et commence à sombrer. Il s’engloutit le lendemain, ne laissant que 705 survivants sur les 2 228 passagers et membres d’équipage qui avaient embarqué pour son voyage inaugural. Le naufrage du Titanic est souvent présenté comme la plus grave tragédie maritime ayant jamais eu lieu en temps de paix. Or, ce n’est malheureusement pas le cas, car cette triste distinction revient à un événement beaucoup plus récent : la collision, l’incendie et le naufrage du ferry philippin M/V Doña Paz.

Le 20 décembre 1987, au cours d’une de ses deux dessertes hebdomadaires, le Doña Paz, rattaché au port de Manille, entre en collision avec un pétrolier, le M/T Vector. Le choc provoque un incendie à bord du Vector et le feu se propage rapidement au Doña Paz : les deux navires s’abîment dans les flots. On ne dénombre que 26 survivants : 24 passagers du Doña Paz et deux membres d’équipage du Vector. La liste des passagers du Doña Paz comporte 1 583 noms, mais de nombreux passagers n’y figurent pas. On découvre en effet à la stupéfaction générale que plus de 2 000 passagers n’étaient pas inscrits sur le manifeste. Selon les estimations, le naufrage du Doña Paz aurait fait entre 3 000 et 4 375 victimes.

Ce qui est plus incroyable encore, c’est que les catastrophes impliquant des ferries sont loin d’être des cas isolés. Ces navires, et en particulier les ferries rouliers (roro) constituent tout à la fois l’un des modes de transport les plus courants et les plus dangereux qui soient.

Les ferries rouliers ont par nature une navigabilité médiocre par gros temps, car ils sont susceptibles de prendre l’eau rapidement par les portes avant et arrière, puis de chavirer. Ceci est particulièrement vrai dans les pays en développement où ces navires sont souvent surchargés de marchandises et de passagers et ne disposent pas de suffisamment d’équipement de sauvetage. On passe souvent outre aux règlementations et de nombreux passagers sont autorisés à monter à bord sans billet : trop chargé en hauteur, le navire est instable. Par ailleurs la maintenance des ferries laisse souvent à désirer. Les pays développés ne sont cependant pas à l’abri des accidents de ferries, qu’ils soient causés par le mauvais temps, ou dans le cas d’une collision, par une erreur humaine ou une défaillance technique.

Avant d’embarquer à bord d’un ferry maritime, les passagers ont tout intérêt à consulter les prévisions météo et à vérifier qu’il y a à bord suffisamment de gilets et de radeaux de sauvetage. En cas de doute, mieux vaut s’abstenir. L’article de fond du présent numéro de Sécurité en mer évoque deux naufrages de ferries ayant eu lieu tout près de chez nous en 2009.

Steve Beverly


 

Sommaire

Article de fond

  • Catastrophes maritimes impliquant des ferries

Technologie et sécurité

  • Conception d’un nouveau système d’alarme d’homme à la mer au Royaume-Uni
  • Nouvelle cotte à bretelles flottante
  • Repérage lumineux au laser

Supports didactiques

  • Notions élémentaires de sécurité nautique dans les eaux de Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Fiche de calcul de la consommation d’un moteur hors-bord
  • Nouveau guide de sécurité en mer pour les petits bateaux de pêche
  • Autres ouvrages utiles du Programme de la Baie du Bengale et de la FAO

Accidents et incidents

  • Un accident de navigation fait trois morts à Atafu, Tokelau – février 2010
  • Vanuatu, Tonga, Tokelau : accidents maritimes en série
  • Quatre personnes repêchées après une semaine de dérive
  • Français secourus à Tonga
  • Trois adolescents de Tokelau survivent à 48 jours de dérive en mer
  • Les espoirs s’amenuisent pour les 17 pêcheurs portés disparus après le naufrage d’un chalutier sud-coréen dans l’océan Austral, qui a fait au moins cinq morts

Téléchargez la publication complète:

Sécurité en mer n°6 (pdf: )



 

 
   Accueil CPS | Copyright © SPC 2019